Pour vivre plus longtemps, adoptez un chien

[10 octobre 2019 - 13h59] [mis à jour le 10 octobre 2019 à 16h02]

Selon deux études distinctes, le fait de posséder un chien allonge votre espérance de vie. Un constat d’autant plus vrai pour les personnes ayant connu un accident cardiovasculaire.

Le chien, meilleur ami de l’homme ? Il ne s’agit plus là d’une expression, mais bien d’un fait scientifique. En fait, deux études publiées dans le Journal de l’American Heart Association viennent de montrer que le fait de posséder un chien est associé à une réduction de la mortalité en général, et en particulier celle due aux maladies cardiovasculaires.

Dans une première méta-analyse, les auteurs ont passé en revue 10 études comparant les taux de mortalité de propriétaires de chien à ceux de personnes n’en possédant pas. Il ressort qu’avoir un compagnon à 4 pattes réduit le risque de mortalité, toutes causes confondues de 24%. Un constat d’autant plus frappant pour la mortalité cardiovasculaire qui serait diminuée de 31% !

Même après un accident cardiaque

Un autre travail va plus loin. S’intéressant à des patients ayant survécu à un événement cardiovasculaire, ils ont constaté que le risque de décès après un infarctus du myocarde est 33% plus faible lorsque le patient vit avec un chien. Et de 27% pour ceux qui ont survécu à un accident vasculaire cérébral.

Côté explications les auteurs avancent que « l’isolement social est un facteur de risque important de décès prématuré. Nous avons observé que les propriétaires de chiens ont davantage d’interactions avec les autres. Avoir un compagnon améliore aussi l’activité physique et même abaisse la tension artérielle. »

Partager cet article