Après des mois passés à courir dans tous les sens, vous terminez l’année dans un état de fatigue assez avancé ? Vos congés vont vous permettre de souffler et de recharger les batteries. Mais cette parenthèse peut aussi être l’occasion d’adopter durablement un mode de vie un peu moins hyperactif. Vous avez tout à y gagner.

Un nouvel art de vivre se développe en réaction à un quotidien de plus en plus stressant et oppressant, c’est le mouvement « slow life ». Comme son nom l’indique, son objectif est notamment de parvenir à ralentir le rythme, dans tous les domaines, personnels et professionnels. Cesser de vouloir toujours en faire plus, chercher plutôt à faire mieux tout en faisant plus simple. Et surtout savourer l’instant pour revenir à l’essentiel. En vacances, cela peut sembler facile. Pourtant, à force de multiplier les sorties festives ou culturelles, à force d’avoir les yeux rivés sur un écran, qui prend encore le temps d’admirer en silence un coucher de soleil ?

L’idée n’est pas de transformer ses habitudes du jour au lendemain, c’est contraignant, culpabilisant et contre-productif car bien souvent impossible à faire perdurer à la rentrée. Or qui dit slow-life dit aussi bienveillance envers soi-même. Comme le rappelle la sophrologue Cindy Chapelle dans « La slow life en pleine conscience », « le mieux est de faire le point sur ses activités quotidiennes et de les revisiter. On peut alors envisager de se déconditionner peu à peu, jour après jour. C’est par des petits changements quotidiens que l’on transforme peu à peu son mode de vie. »

Concrètement, vous pouvez par exemple alléger le planning de vos activités. Vous n’avez aucune envie de refaire de la route pour aller visiter tel ou tel site ? Pourquoi ne pas proposer une journée repos autour de la piscine et du terrain de pétanque. Entre amis, proposez un simple pique-nique où tout le monde apporte de quoi grignoter, au lieu de mettre les petits plats dans les grands. C’est aussi le moment de réduire votre exposition aux écrans, de troquer la voiture contre le vélo, d’aller au marché plutôt que dans les grandes surfaces… Et si l’envie vous prend, vous pouvez aussi puiser dans les ressources de la méditation, du yoga ou la marche en pleine conscience. A la rentrée, même si le quotidien reprend ses droits, vous en garderez forcément une trace. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, vous ne serez pas forcément moins productive. En étant moins fatiguée et sous pression, vous serez plus efficace, plus concentrée et surtout plus épanouie.

Partager cet article