Qu’est-ce qu’un vaccin combiné ?

[29 janvier 2013 - 10h54] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h55]

Après un vaccin, en cas de réaction immunitaire grave, consultez un médecin sans attendre. © Phovoir

Le vaccin RRO (rougeole, oreillons et rubéole) est un exemple de vaccin combiné. Dans ce cas, plusieurs préparations vaccinales sont réunies dans une même seringue. La clé de la réussite réside bien sûr dans la parfaite compatibilité des composants.

Les vaccins peuvent être administrés de manière séparée ou combinée. Dans ce dernier cas, nécessaire qu’en se mélangeant, les substances n’interagissent pas entre eux. C’est le cas pour le vaccin RRO, dont les trois composantes sont parfaitement compatibles. Après une vaccination contre les trois maladies -la rougeole, les oreillons et la rubéole- l’organisme produira les trois types d’anticorps destinés à lutter contre chacune d’entre elles. Il existe des vaccins trivalents, tétravalents…Et même un vaccin dit hexavalent, c’est-à-dire qui comporte six valences. Celle-ci correspond à la capacité d’un anticorps à se fixer à un antigène et donc à lutter contre une pathologie.

Grâce aux capacités de réponses très importantes du système immunitaire, ce vaccin hexavalent protège l’organisme de multiples affections. Parmi elles, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’hépatite B ainsi que la bactérie haemophilus, responsable de méningites et de pneumonies.

Partager cet article