Randonnée en famille : confort et hydratation

[07 juillet 2017 - 10h41] [mis à jour le 07 juillet 2017 à 10h48]

Petite balade de 2 heures ou escapade à la journée. La randonnée est un plaisir de l’été, à partager entre amis ou en famille. Pour en profiter sans risquer de désagréments, suivez les conseils du Dr Catherine Kabani, médecin de la Fédération française de Randonnée. Matériel et anticipation sont les maîtres mots de votre préparation.

Si elle ne nécessite pas d’entraînement physique spécifique, la randonnée estivale requiert un minimum de préparation. Pour commencer, le matériel est important. « Choisissez de bonnes chaussures de marche et assurez-vous que les enfants sont eux aussi bien chaussés », recommande le Dr Kabani. Ce conseil est essentiel car « des enfants mal chaussés risquent de se blesser et d’être dégoûtés de la randonnée ».

Les adultes peuvent se munir de bâtons pour la marche afin de « soulager les genoux ». Ensuite, choisissez un sac à dos confortable, « bien réglé pour ne pas avoir mal aux épaules ». Dans celui-ci vous pourrez emporter de l’eau en quantité suffisante, ainsi que quelques fruits secs ou biscuits pour les pauses. « L’eau est très importante pour éviter toute déshydratation, en particulier chez les plus jeunes », insiste Catherine Kabani.

En matière de protection solaire, « prévoyez un chapeau ou une casquette pour chacun, ainsi qu’une crème à indice élevé, à renouveler toutes les deux heures », souligne-t-elle. Même si le soleil est voilé. Une petite trousse à pharmacie pour la « bobologie » ainsi qu’un téléphone portable chargé complèteront la panoplie.

Le choix du bon parcours

Combien de temps doit durer la balade ? Comment choisir la distance à parcourir ? « Pour le cas où vous partiriez en famille, tout dépend de l’âge des enfants », explique le Dr Kabani. « Il n’y a pas d’âge pour la randonnée. Les tout-petits peuvent être dans le dos de leurs parents et dès 3 ou 4 ans, il est possible de marcher jusqu’à 2 heures. » Toutefois, attention d’étudier le parcours en amont, en prenant en compte la distance mais aussi le dénivelé. Ce dernier rend la marche plus difficile. « Demandez conseil à l’office de tourisme local. »

Vers 5-6 ans, vous pourrez envisager de partir une demi-journée. Puis dès 7-8 ans pour une journée entière. « Le tout étant de rendre la balade intéressante pour les petits », recommande Catherine Kabani. Va-t-on voir des chevaux, des champs de fleurs, pourra-t-on cueillir des plantes…

A noter : pensez à bien inspecter vos enfants (et vous-mêmes) après la promenade afin de vérifier la présence de tiques. Vérifiez aussi le cuir chevelu. Si vous trouvez une tique, enlevez-la et consultez votre médecin.

Partager cet article