La sédentarité est néfaste pour la santé en général, et le cœur en particulier. A l’approche de la rentrée scolaire, la Fédération française de Cardiologie rappelle aux parents l’importance d’une pratique sportive régulière pour les enfants.

« Depuis 40 ans, les jeunes de 9 à 16 ans ont perdu 25% de leur capacité physique, c’est-à-dire qu’ils courent moins vite et moins longtemps », indique la Fédération française de Cardiologie (FFC). Dans le détail, « en moyenne, un enfant courait 600 mètres en 3 minutes en 1971. Il lui en faut aujourd’hui 4 pour la même distance. » En cause ? La progression du surpoids et de l’obésité chez les jeunes et une importante tendance à la sédentarité.

Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande aux 5-17 ans de pratiquer 60 minutes d’activité physique par jour, « seul un enfant sur deux atteint ce niveau en France », se désole la FFC. « A l’école primaire, moins de la moitié des enfants pratiquent des jeux de plein air. A 15 ans, seulement 14% des garçons exercent une activité physique modérée à intense tous les jours… et les filles ne sont que 6% ! » 

Trajet motorisés, écrans…

En outre, « la généralisation de l’utilisation des transports motorisés pour se rendre à l’école contribue aussi à cette diminution de l’activité physique », note la Fédération. « Moins de 30% des collégiens se rendent en cours à pied et ils sont seulement 4% à y aller à vélo ou en trottinette. »

Par ailleurs, « les enfants de 3 à 17 ans passent en moyenne 3 heures par jour devant des écrans, moyenne qui monte à 4h30 par jour chez les 13-18 ans en semaine et à 6h le week-end ». Sans pour autant interdire les écrans, « il est important de proposer des alternatives à certains moments de la journée », recommande La FFC. 

A noter : pour mobiliser l’opinion publique sur les dangers de la sédentarité, la FFC a réalisé un spot TV « Les chutes » (qui sera rediffusé du 27 août au 9 septembre sur TF1, le replay My TF1 et Facebook).

Partager cet article