Votre enfant passe des heures à vous questionner sur tout et n’importe quoi ? Réjouissez-vous de son insatiable soif de connaissances et arrêtez de paniquer. Vous avez tout à fait le droit de ne pas connaître toutes les réponses, et d’être parfois gêné à l’idée de les lui donner.

« Pourquoi il faut se laver les dents ? », « Comment les images elles arrivent dans la télé ? », « Pourquoi mamie elle est partie au ciel ? ». Ils ont beau passer le plus clair de leur temps à jouer, cela n’empêche pas les enfants de se poser des questions plus ou moins existentielles. Toutes n’ont pas la même signification et n’attendent pas la même forme de réponse.

Ses questions liées aux règles de vie. La politesse, les heures régulières de coucher, la ceinture de sécurité dans la voiture… Aux yeux d’un jeune enfant épris de liberté, toutes ces règles paraissent bien arbitraires ! Quand il rétorque « pourquoi ? » à toutes vos demandes, il faut entendre « je ne suis plus un bébé ». Cette revendication est légitime, pas question de lui opposer un brutal « c’est comme ça un point c’est tout ». Malgré tout, votre enfant a besoin d’interdits et d’habitudes, ça le structure et le rassure. Pour mieux les lui faire accepter, accompagnez les règles d’une explication simple. « Si tu veux courir vite, tu as besoin des bonnes vitamines qui se trouvent dans tes haricots verts ». « Les voitures ne te voient pas sur le parking. C’est dangereux, tu dois me tenir la main ».

Ses questions liées à la mort, la sexualité. Difficile d’aborder certains thèmes avec lui, vous craignez de le choquer ou de lui faire peur ? Votre appréhension est naturelle, tout comme le sont ses questions. Pour y répondre au mieux, mettez-vous à sa place et rappelez-vous qu’il a encore une vision très égocentrique du monde. La maladie, l’amour, la pauvreté ou vos disputes avec son papa le préoccupent dans la mesure où lui-même pourrait être concerné. Ce qu’il attend de votre part, ce n’est pas la science infuse mais la réponse la plus personnalisée et la plus rassurante possible.

Ses questions « scientifiques ». Elles appellent une réponse très pratique. Bien souvent, ses « pourquoi ? » signifient en fait « à quoi ça sert ? ». Exemple : « pourquoi il pleut ? » « Parce que les plantes ont besoin d’eau ». Si ce type d’explication ne lui suffit pas, et si vous ignorez vous-mêmes le pourquoi du comment, proposez-lui de regarder ensemble dans un livre ou sur internet, d’appeler sa grand-mère ou son oncle pour le leur demander, en fonction des compétences de chacun.

Pour assouvir sa soif de savoirs. Proposez à votre petit curieux d’écouter ensemble l’émission « Les p’tits bateaux » sur France Inter le dimanche soir, offrez-lui des livres des collections Kididoc et « Questions-Réponses » de Nathan, « ça sert à quoi ? » de Fleurus…

Partager cet article