Parmi les traditionnelles bonnes résolutions de début d’année trônent généralement celles d’arrêter de fumer et de se mettre au sport. Si ces décisions ne font pas encore partie de votre liste en 2019, dépêchez-vous de les ajouter ! L’Institut national du Cancer rappelle en effet qu’associées à une meilleure alimentation et moins d’alcool, elles réduiront notablement votre risque de cancer.

A l’occasion de ses vœux de bonne année pour 2019, l’Institut national du Cancer (INCa) souhaite « voir diminuer le nombre de cancers grâce à des changements de comportements et d’habitudes de vies ». Pour ce faire, vos bonnes résolutions devront se concentrer sur 4 thèmes.

D’abord, arrêter le tabac. L’éternelle bonne résolution de très nombreux Français. En effet, « le tabac est le 1er facteur de risque de cancers. Et chaque année, il est responsable de 45 000 décès », rappelle l’INCa. Et pour cause, « il joue un rôle majeur dans la survenue de 17 localisations de cancers». Pourtant, « plus d’un tiers des Français demeurent concernés par le tabagisme. » Haro sur le tabac cette année !

L’alcool ensuite. C’est le 2e facteur de risque de cancer et sa consommation est responsable de 15 000 décès par an. Pourtant « la perception du risque engendré par l’alcool reste erronée dans la majeure partie de la population », se désole l’INCa. « Ainsi, près de 85 % des hommes pensent que l’apparition d’un cancer n’est favorisée qu’à partir de 2 à 3 verres par jour. » Malheureusement, dans un avis rendu à l’Institut national du cancer et Santé Publique France en 2017, les experts indiquent qu’« aucune preuve scientifique ne permet de déterminer une limite de consommation sans sur-risque ». Alors, en 2019, buvez le moins possible !

Ce que vous mangez a également des conséquences sur votre risque de développer un cancer. Ainsi, chaque année, 5,4% des nouveaux cancers sont attribuables au surpoids et à l’obésité. Ces derniers sont favorisés par un régime trop riche en sucre, en mauvaises graisses et en produits industriels. Et ce alors qu’« une alimentation équilibrée et diversifiée, privilégiant les fibres, les fruits et légumes, est un facteur protecteur et susceptible de réduire le risque de cancer ».

Enfin, l’activité physique joue un rôle majeur dans la protection contre de nombreux cancers ainsi que dans le bien-être et la santé en général. « Chaque année, 5,4% des nouveaux cancers sont attribuables à la sédentarité. » Alors, cette année : bougez plus ! « Une activité physique régulière contribue à réduire le risque de cancers[…]. Elle permet également d’agir sur le surpoids et l’obésité », rappelle l’INCa. Il suffit de 30 minutes d’exercice par jour.

Partager cet article