Santé : enfin un plan global sur la prévention

[26 mars 2018 - 11h11] [mis à jour le 26 mars 2018 à 15h06]

A l’occasion du Comité interministériel organisé ce 26 mars, le gouvernement a présenté sa feuille de route en matière de prévention. Une politique articulée autour de 25 mesures-phares. Objectif affiché, prévenir 100 000 décès chaque année en France.

Des mesures fortes figurent dans le plan de prévention présenté par le gouvernement ce 26 mars au matin. Notamment la prise en charge à 100% du dépistage du cancer du col de l’utérus. Par ailleurs, toutes les femmes n’ayant pas réalisé de frottis dans les 3 dernières années seront invitées à le faire. Autre mesure d’importance, le remboursement intégral des traitements de substitution au tabac, et non plus un forfait de 150 euros, comme c’est le cas actuellement dans le cadre d’une prise en charge médicale.

Au total, quatre périodes de la vie ont été ciblées :

– Une grossesse en pleine santé et les 1 000 premiers jours ;
– La santé des enfants et des jeunes ;
– La santé des adultes de 25 à 65 ans : vivre en bonne santé ;
– Bien vieillir et prévenir la perte d’autonomie.

Un budget de 400 millions d’euros

« Pour chaque période de vie, le plan détaille les mesures permettant d’obtenir un environnement favorable à la santé », indique le Comité interministériel. « L’objectif de ces mesures est également de développer une culture commune de la prévention en santé, au sein du Gouvernement et plus largement une culture partagée par tous les Français. »

Dans de nombreux domaines, comme la prévention des infections sexuellement transmissibles (IST) et de l’obésité, des expérimentations seront menées, avant d’être déployées au niveau national. Dotée d’un budget de 400 millions d’euros, la politique de prévention souffre de quelques lacunes sur lesquelles nous reviendrons prochainement.

Partager cet article