Bouger, c’est essentiel pour se maintenir en bonne santé. Preuve en est, au Royaume Uni, près de 50 000 personnes meurent chaque année de maladies liées à la sédentarité. Une situation qui impacte aussi l’économie du pays !

De nombreux travaux ont déjà montré que rester assis plus de 6 heures par jour accroît le risque de maladie cardiovasculaire, de diabète de type 2 ou encore de cancer… En fait, l’inactivité physique est le quatrième facteur de risque de maladies non transmissibles. Et elle constitue un fardeau en termes d’économie de santé.

Des chercheurs de la Queen’s University Belfast and Ulster ont ainsi montré que 30% des adultes britanniques passent leur temps assis au travail et ont des divertissements sédentaires. Ainsi, 50 000 de leurs concitoyens meurent chaque année d’une pathologie liée à la « non activité ». Laquelle coûte 700 millions de livres par an aux services de santé ! Selon les auteurs, 11% de l’ensemble des décès est lié à un comportement sédentaire.

Et en France ?

Une récente étude de Santé publique France a montré que de côté-ci de la Manche, le constat n’est pas plus reluisant. Ainsi, 40% des 18-74 ans ne respectent pas les 150 minutes d’activité physique modérée hebdomadaires recommandées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Et chez les 6-17 ans, seul un quart atteint les 60 minutes conseillées par jour.

Bougez ! Pour prévenir, inutile de vous lancer dans un marathon. Ce sont les petits gestes qui font la différence : en allant au travail, descendez une station avant votre arrêt, garez votre voiture moins proche de votre lieu de travail ou de votre domicile, utilisez les escaliers plutôt que l’ascenseur, au bureau, levez-vous et marchez régulièrement…

Partager cet article