S’étirer après le sport : bonne ou mauvaise habitude ?

[03 octobre 2017 - 16h26] [mis à jour le 03 octobre 2017 à 16h27]

Vous terminez consciencieusement chaque footing, chaque session de musculation par des étirements ? On sait aujourd’hui que ce n’est pas forcément le meilleur moyen d’éviter les courbatures ni de gagner en souplesse. Pire, cela pourrait favoriser les blessures. Les explications de Sophie Surjus, coach sportif forme et santé.

« L’effort physique provoque des microfissures tissulaires au niveau des muscles, d’où l’importance de ne pas dépasser ses limites et de bien récupérer entre deux séances. Mais aussi de ne pas s’étirer juste après l’effort, car cette mise en tension aggrave ces microfissures. Avec à la clé des risques de déchirure ou d’élongation », met en garde Sophie Surjus.

Pour prévenir les courbatures, il faut donc accélérer la réparation de ces microtraumatismes. Et pour cela, il est essentiel de bien réoxygéner ses muscles à la fin de l’effort. La respiration la plus efficace est celle qui vient du ventre. A plusieurs reprises, épaules et thorax immobiles, gonflez votre ventre en inspirant par le nez et videz-le en soufflant par la bouche. Pensez aussi à bien vous réhydrater, en privilégiant les eaux chargées en minéraux (Hépar, Vichy, Quézac, Saint-Yorre…) et en y ajoutant du jus de citron pour profiter de ses effets détoxifiants.

Deux heures après, allongez le muscle

« Pour permettre à leurs muscles de gagner en souplesse et donc en efficacité, je conseille par contre à mes clients de les allonger, une à deux heures après leur session de sport », explique la coach. « Je n’emploie pas le terme « étirement » car il sous-entend une mise en tension au niveau des extrémités du muscle et donc des tendons. Or l’extension doit partir du centre du muscle vers les extrémités. » Lors de vos mouvements d’allongement, ne faites pas d’à-coups, n’allez jamais jusqu’à la douleur et respirez profondément.

Pour détendre les muscles des bras, du dos, des fessiers, des cuisses et des mollets, Sophie Surjus propose un exercice simple et complet. Debout face à un mur, les pieds parallèles et écartés de la largeur du bassin, posez les mains à plat sur le mur et baissez le buste progressivement. Si nécessaire, reculez les pieds, jusqu’à dessiner un angle droit. Tenez la position entre 30 et 90 secondes et répétez-la plusieurs fois, en veillant à ne pas forcer et à bien respirer par le ventre.

A noter : si vous avez des courbatures malgré vos précautions, prenez une douche chaude. Ou, mieux encore, un bain chaud dans lequel vous aurez versé une cuillère à soupe d’huile d’arnica. Vous pouvez aussi appliquer une bouillotte chaude sur votre muscle endolori.

Partager cet article