Sexe : faire l’amour à distance

[03 novembre 2017 - 12h03] [mis à jour le 03 novembre 2017 à 12h04]

Votre amoureux n’est pas à portée de main ? Et pourtant votre désir pour lui et votre libido sont à point. Pourquoi ne pas faire monter la pression en échangeant sur internet, avec ou sans webcam, ou encore par téléphone ?

En France, 4% des couples n’habitent pas sous le même toit. En majorité, ces derniers vivent en union libre. Et pour ceux qui vivent ensemble, les situations éloignant les amoureux peuvent être fréquentes. Dans ces deux cas, il faut apprendre à gérer la distance, en trouvant un compromis entre l’absence de l’autre et les envies sensuelles…

Pour aller plus loin, place aux scénarii !

Votre conjoint est parti à plusieurs centaines voire milliers de kilomètres de vous et il commence à sérieusement vous manquer. Ses mots, ses gestes, son affection… mais disons le franchement, son corps, ses gestes sensuels et vos rapports intimes aussi. Autre situation, vous vivez ensemble mais souhaitez casser la routine en laissant le désir s’exprimer à distance. Pourquoi ne pas profiter des technologies pour connecter vos envies ?

L’option la plus tendance, un échange sur Skype ou sur FaceTime. Il vous suffit d’appeler l’autre à partir de votre ordinateur, tablette ou smartphone en connectant la caméra intégrée. Une fois que votre partenaire a répondu, libre à vous de laisser aller vos émotions. Vous voulez faire monter la pulsion ? Fixez un horaire précis pour votre rendez-vous virtuel. Ainsi vous passerez les heures précédentes légèrement distrait(e), très certainement stimulé(e) par l’idée de cette rencontre. Mais pour le côté surprenant de la chose, vous pouvez aussi prendre votre partenaire par surprise. Un appel… il se connecte et vous affichez directement un regard et/ou une tenue qui ne laisse pas l’ombre d’un doute sur votre humeur du moment.

Faites parler votre corps !

Ensuite, une question se pose. Comment pallier l’absence de contact physique et de stimulation par l’odeur du corps de l’autre ? Comment faire sans la connexion du mental et du tactile, « sans l’ivresse des caresses qui pilote les gestes qui vous conduiront jusqu’au lit, à défaire les draps, à vous déshabiller… ? », interroge Sébastien Bohler dans le livre « Sexe & cerveau ». Prenez une posture évocatrice devant la caméra, prononcez des mots doux (ou un peu moins doux), effectuez des mouvements avec votre corps (légères ondulations du bassin, mains baladeuses, danse sur une musique connotée, strip-tease…). De quoi accrocher l’attention de votre partenaire qui entrera alors dans votre petit jeu.

Selon votre aisance et votre envie, vous pouvez rester plutôt dans la suggestion et la sensualité, autant d’attentions promettant de savoureuses retrouvailles. D’ailleurs le téléphone peut parfois suffire à sentir l’excitation monter, la sienne et la vôtre. La voix déclenche aussi son lot de tensions !

Vous avez un peu honte de ces envies au point de ne pas totalement les assumer ? Pas d’inquiétude, de nombreuses personnes sont sûrement dans votre cas. Mais si votre petite voix intérieure vous dit clairement de passer à l’acte, sachez-le, « une grande majorité de nos envies érotiques viennent de nous-mêmes. Une vie sexuelle est une histoire dont nous sommes les héros et héroïnes », explique Alexandra Hubin et le Pr Charlotte Creplet dans l’ouvrage « Femmes, désirs… et plus si affinités ». Pourquoi ne pas s’assumer tant que votre conjoint est dans la même dynamique que vous !

Si vous ne vous sentez pas du tout intimidé(e) par la caméra, alors pourquoi ne pas tenter un registre plus épicé. Des idées ? Faites découvrir votre intimité progressivement en jouant sur des vues de loin et d’autres plus rapprochées, alternez entre des phrases crues prononcées sans bouger et des mouvements effectués dans le silence. Montrez à votre partenaire que vous connaissez les secrets de votre corps pour atteindre le summum du plaisir, avec ou sans sextoy, stimulé par sa présence, même virtuelle. L’essentiel étant d’être en harmonie avec vous-même en faisant cela, et de sentir que la personne en face adhère à cette petite scène.

Partager cet article