L’utilisation des sextoys est traditionnellement associée à un usage solitaire. Un petit coup de pouce à défaut de partenaire. Pourtant, leur entrée dans l’intimité des couples est une tendance lourde ces dernières années. L’évolution esthétique et technologique de ces objets notamment a favorisé cette évolution.

« Aujourd’hui, deux tiers des acheteurs utilisent leurs sextoys en couple », assure Patrick Pruvot, fondateur du Passage du Désir. Une tendance confirmée par le Dr Gilbert Bou Jaoudé, sexologue à Lille. « Ce nouvel usage est probablement facilité par l’achat anonyme et facile sur Internet, ainsi que par la levée de certains tabous sociaux », souligne-t-il. Un autre élément encouragerait cet usage : « l’amélioration de la nouvelle génération de sextoys, de plus en plus sophistiqués, adaptés aux anatomies féminines et de plus en plus design », estime le sexologue. C’est aussi l’avis de Patrick Pruvot. « La nouvelle génération est design et épurée. Mais aussi de plus en plus technologique. Nous commercialisons à présent des objets connectés sur bluetooth. » 

« Maintenant presque tous les modèles de sextoys peuvent être utilisés par des couples », poursuit-il.

« Même s’il existe évidemment une offre spécifique, développée dans le but de procurer des sensations de manière simultanée. » Parmi ces dispositifs, « le wevibe est un appareil qui s’introduit dans le vagin pendant les rapports et qui vibre… pour les deux », indique Patrick Pruvot. Existent aussi des bagues pour pénis et des œufs télécommandés. Ces derniers sont portés par la femme dans le vagin et son ou sa partenaire peut les faire vibrer quand il ou elle le souhaite.

Un outil pour réveiller la flamme ?

Mais leur usage apporte-t-il réellement un plus en matière de sexualité dans un couple ? « Beaucoup de sexologues ont tendance à les conseiller en se basant sur des enquêtes montrant que les utilisatrices de sextoys ont des scores plus élevés aux questionnaires évaluant la fonction sexuelle par rapport aux non utilisatrices », souligne Gilbert Bou Jaoudé. « Cependant nous ne pouvons pas savoir si c’est parce qu’elles sont épanouies sexuellement qu’elles utilisent les sextoys ou l’inverse », atténue-t-il.

Quoi qu’il en soit « il y a effectivement des situations où les sextoys peuvent être bénéfiques », estime-t-il. « Par exemple chez des femmes qui ont perdu de la sensibilité au niveau du clitoris ou du vagin suite à des interventions médicales, à des traitements, à la ménopause ou à un accouchement », précise Gilbert Bou Jaoudé. Ou encore « pour mettre de la nouveauté dans leur vie sexuelle de couple avec un moyen simple et sans danger. Que ça soit lors des préliminaires ou pendant l’acte. » En effet, « globalement l’utilisation de ces appareils est quand même associée à une augmentation de la fréquence des rapports et de la capacité à prendre du plaisir. » La satisfaction sexuelle étant alors souvent améliorée.

Faites ce qui vous plait

Un conseil toutefois, « prenez le temps de vous l’approprier seule ou à deux, selon vos envies». En effet, « dans une enquête américaine, trois quart des femmes interrogées disaient utiliser les sextoys vibrants prévus pour le vagin en l’appliquant uniquement à l’extérieur sur le clitoris ».

Partager cet article