Sierra Leone: risque d’épidémies après les coulées de boue

[22 août 2017 - 16h10] [mis à jour le 22 août 2017 à 16h12]

Le 14 août dernier, d’importantes inondations avaient provoqué des coulées de boue dévastatrices en Sierra Leone. Ce pays d’Afrique de l’Ouest, déjà durement touché par l’épidémie d’Ebola en 2014, connaît à nouveau un drame avec au moins 500 morts et de nombreux blessés et sans abris. L’OMS s’inquiète du risque d’épidémies.

Au moins 500 personnes ont perdu la vie au cours des inondations et des coulées de boues à Freetown (Sierra Leone) le 14 août dernier. Des centaines sont encore portées disparues. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et le gouvernement sierra leonais tentent de « mettre en œuvre les mesures nécessaires pour éviter la propagation de maladies infectieuses comme le paludisme, le choléra ou la typhoïde ». En effet, les dommages causés aux installations sanitaires augmentent le risque de flambées de ces pathologies.

Diagnostiquer, traiter et prévenir

« Des kits contre le choléra, incluant des tests diagnostiques rapides, sont distribués dans les zones à risque », souligne l’OMS. De plus, « des travailleurs de santé sont formés pour reconnaître les symptômes de maladies à traiter en priorité ».

Enfin, l’organisation rappelle à la population l’importance de « se laver les mains, boire de l’eau bouillie ou traitée, d’utiliser des latrines… » Des conseils souvent difficiles à respecter en l’absence d’installations sanitaires suffisantes et disponibles.

Partager cet article