Sport : l’effet couple, ça marche !

[10 mars 2015 - 09h51] [mis à jour le 10 mars 2015 à 09h53]

C’est bien connu, le sport à deux, c’est encore mieux. Des chercheurs viennent d’ailleurs de montrer que le couple reste un excellent moyen de booster mutuellement son degré d’activité physique. La preuve, en chiffres.

Le Pr Laura Cobb et ses collègues de la Johns Hopkins Bloomberg School of Public Health (Baltimore) ont exploité les données d’un travail épidémiologique démarré en 1987 dans le Maryland : l’étude ARIC (pour Atherosclerosis Risk in Communities Study).

Ils se sont particulièrement intéressés à 3 621 adultes d’âge moyen, interrogés dans le cadre de visites médicales conduites entre 1987 et 1989. Les entretiens portaient notamment sur leur degré d’activité physique. Et à chacun de ces rendez-vous, le médecin interrogeait aussi le conjoint ou la conjointe sur sa pratique sportive.

Une forme de pression sur l’autre…

Au total, à la première consultation, 45% des premiers et 33% des seconds respectaient les recommandations de l’Association américaine de Cardiologie en la matière : à savoir pratiquer 2h30 par semaine d’activité modérée ou 1h15, intense.

 

« Si dans un couple, seule la femme atteint ces objectifs au premier rendez-vous, l’homme présente 70% de chances en plus d’y parvenir au bilan suivant, par rapport à un autre dont la conjointe est moins active », expliquent les auteurs. Et si ce dernier s’affirme comme la locomotive du couple, la proportion est de 40% pour sa moitié. Autrement dit, plus l’un des membres du couple est actif, plus l’autre a des chances de le devenir. Pour Laura Cobb, l’explication vient vraisemblablement « à une forme de pression exercée sur le membre du couple le moins motivé ». Une saine émulation en somme.

 

Partager cet article