Selon la dernière livraison du BEH, la prévalence du surpoids et de l’obésité stagne en France depuis 10 ans. Aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Néanmoins le poids de ce problème de santé publique reste prégnant !

En 2015 selon les rédacteurs du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), 54% des hommes et 44% des femmes adultes étaient en surpoids ou obèses. Des chiffres comparables à ceux de 2006. A noter par ailleurs que la France se situe dans la moyenne européenne. Par ailleurs, surpoids et obésité semblent davantage toucher les seniors : chez les 55-74 ans, deux tiers des hommes en souffrent et plus de la moitié des femmes.

Du côté des 6-17 ans, 17% présentaient un surpoids ou une obésité. Là encore, peu d’évolution par rapport à 2006. Toutefois, la prévalence de la maigreur a significativement augmenté, passant de 8% à 13%. Cette dernière touchant plus particulièrement les filles de 11 à 14 ans.

La maigreur gagne du terrain chez les jeunes

« Depuis la mise en place du PNNS, la France a été l’un des tout premiers pays au monde à montrer une tendance à la stabilisation de l’évolution du surpoids chez les enfants. Il semble que la situation se stabilise également chez les adultes », expliquent les rédacteurs du BEH. Ces derniers estiment toutefois nécessaire de compléter ces résultats « par l’analyse de l’évolution des indicateurs de consommations alimentaires, d’activité physique, de sédentarité et des autres marqueurs de l’état nutritionnel ».

Partager cet article