Pour la première fois au sein de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (APHP), deux équipes ont réalisé des interventions d’endoscopie bariatrique. L’objectif, proposer une alternative aux patients souffrant de complications liées à une obésité mais qui n’entrent pas dans les indications de la chirurgie bariatrique. Cela mérite bien une petite explication. 

En cas d’obésité grave voire morbide, la chirurgie bariatrique représente un traitement de choix. Des équipes de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris* proposent une autre voie. Le 24 janvier 2017, pour la première fois à l’AP-HP, ils ont réalisé deux interventions d’endoscopie bariatrique. Derrière ce terme se cache une technique novatrice.

Replier l’estomac

En fait, cette intervention permet de réaliser trois à quatre lignes de sutures de l’estomac afin de le replier sur lui-même et donc de réduire son volume. La technique classique consiste, elle, à réduire la taille de l’estomac et dériver une partie de l’intestin grêle via la coelioscopie, pour réduire la taille du bol alimentaire. Bien qu’efficace dans la perte de poids progressive, cette approche s’avère très sélective.

L’intervention par endoscopie bariatrique se réalise au bloc opératoire et dure de 1h30 à 2h00. D’ores et déjà, des études préliminaires suggèrent que cette intervention permettrait de perdre du poids de façon significative.

« Ce traitement n’a pas vocation à se substituer à la chirurgie bariatrique », insistent les médecins. « Il pourrait être proposé aux patients n’entrant pas dans les indications de cette chirurgie et ayant des complications de leur surpoids ou de leur obésité persistantes. Et ce malgré un traitement hygiéno-diététique et/ou médicamenteux bien conduit. »

Les indications de ce traitement doivent encore être précisées. Mais les deux équipes de l’hôpital Antoine-Béclère AP-HP souhaitent rapidement développer ce type de prise en charge, notamment en collaboration avec d’autres services du Centre Spécialisé Obésité (CSO) Paris-Sud-Ile-de-France de prise en charge de l’obésité de l’enfant et de l’adulte.

* Service d’hépato-gastroentérologie et nutrition et service de chirurgie minimale invasive de l’hôpital Antoine-Béclère

Partager cet article