Tatouage au henné : attention à votre peau

[21 janvier 2013 - 16h31] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h55]

Les tatouages au henné ne sont pas sans risque. ©Phovoir

Le Syndicat national des Dermatologues et Vénérologues (SNDV) met une nouvelle fois en garde contre les dangers liés au tatouage éphémère au henné. Lorsque ce dernier est mélangé à des produits tels que le paraphenylènediamine (PPD), il peut être à l’origine de troubles cutanés graves.

« Le PPD est très souvent ajouté au henné naturel pour en renforcer la couleur et augmenter la longévité du tatouage. C’est un produit que l’on retrouve dans le caoutchouc, le vernis, le plastique, le cirage… », explique le SNDV. Et ses effets néfastes pour la santé sont nombreux : eczéma à l’endroit du tatouage qui peut laisser une cicatrice indélébile, urticaire… Il existe également un risque de présenter un œdème de Quincke pouvant nécessiter une hospitalisation. « La sensibilisation provoquée par le contact du PPD est définitive! »

Si vous avez décidé de vous faire tatouer au henné, vérifiez que le flacon ne contient que du henné naturel, et comporte un numéro de lot. Observez également la couleur des tatouages réalisés sur les personnes qui sont passées avant vous : s’ils sont noirs, le henné contient sans doute de la PPD. Si vous ne pouvez pas faire ce type de vérification, ne prenez pas de risques. « Se faire tatouer n’est pas une démarche anodine », insiste le SNDV. Ses responsables conseillent  vivement « de prendre en considération tous les risques avant la prise de décision ».

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot et Marc Gombeaud

Partager cet article