Thalasso : moins de médecine, plus de santé

[02 septembre 2002 - 00h00]

Dans la plupart des centres de thalassothérapie, les activités de remise en forme paraissent prendre le pas sur les cures qualifiées de « médicales. » Les soins n’étant pas pris en charge par l’assurance maladie, c’est de bonne logique.
Par ailleurs, la clarté y trouve son compte. Hygiène de vie, minceur, détente, gestion du stress et tous les aspects d’une « école du dos » bien comprise pour lutter contre le mal du siècle. Il est aujourd’hui difficile de ne pas trouver son content dans la gamme offerte. Rythme

Longtemps en pointe, la France est désormais imitée par de nombreux pays. Elle y exporte d’ailleurs son savoir-faire, notamment de l’autre côté de la Méditerranée ! Cependant, la vigilance est plus que jamais de mise. N’oubliez pas que le terme de massages ne peut s’appliquer qu’à des soins dispensés par des masseurs-kinésithérapeutes qualifiés. Insistez également sur la qualité non seulement des soins mais aussi des installations, pour lesquelles la modernité n’est pas un luxe mais une question… d’hygiène.

Partager cet article