Thermalisme : l’Académie serre les eaux

[26 janvier 2006 - 00h00] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h27]

L’Académie nationale de médecine a décidé la mise en place de critères exigibles pour l’évaluation clinique thermale. Toute demande d’agrément pour l’utilisation thérapeutique d’une eau sera désormais soumise à une étude clinique normalisée.

« Pour mieux remplir sa mission statutaire de surveillance de l’usage médical qui est fait des sources thermales, l’Académie décide que les dossiers qui lui seront soumis (…) devront comporter une étude clinique respectant des critères précis« , souligne l’Académie.

Cette décision vient mettre de l’ordre dans l’évaluation clinique de la thérapeutique thermale en France. L’Académie se prononçant jusque-là, quasi-exclusivement sur la qualité microbiologique de l’eau. Et non pas sur les propriétés santé des eaux thermales.

La mise en place par l’Académie de cette véritable expertise médicale a donc pour objectif de mieux veiller à la sécurité des produits thermaux. Et ainsi mieux évaluer le « service médical rendu » par les séjours aux eaux. Chaque année en France, 500 000 personnes suivent une cure thermale.

Partager cet article