À l’occasion de la Fête de la musique ce 21 juin, la Fédération française de Cardiologie (FFC) rappelle tous les bienfaits de la musique pour la santé cardiovasculaire.

« Contrairement à ce que l’on pourrait croire, la musicothérapie est un vieux remède dont l’utilisation remonte à la nuit des temps », explique la FFC. « La musique a toujours été perçue comme ayant des pouvoirs de guérison particuliers et aujourd’hui plusieurs études démontrent qu’elle joue sur nos émotions et nos humeurs. »

Parlons du stress, l’un des facteurs majeurs de risque cardiovasculaire. En vous accordant un moment à vous en écoutant de la musique, vous apprenez à dompter votre angoisse. Ce conseil n’a rien de superflu. Ses bénéfices ont même été prouvés scientifiquement.

« Une équipe a démontré que le fait d’écouter une musique que l’on aime permet de réduire l’anxiété, facteur aggravant chez les personnes atteintes de maladies coronaires telles que l’infarctus du myocarde », commente la FFC. « La musique agit alors favorablement sur la pression artérielle systolique, la fréquence cardiaque, la fréquence respiratoire, la qualité du sommeil et la douleur, diminuant aussi les risques de récidive ». Rien que ça !

Un travail serbe a quant à lui démontré que l’écoute de vos morceaux favoris, combinée à un entraînement physique améliore de 39% les capacités cardiaques, contre 29% pour la pratique d’une activité physique seule.

Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire ! Pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable en écoutant de la musique pendant votre journée ? Sur le chemin du travail, pendant la préparation du repas et durant vos séances de sport. Et bien sûr à l’occasion de la Fête de la musique ce 21 juin. Votre cœur et votre esprit vous remercieront.

Partager cet article