Produits chimiques et travail: 1 000 morts par jour

[28 avril 2014 - 16h39] [mis à jour le 28 avril 2014 à 16h55]

Chaque année dans le monde, 375 000 professionnels décèdent des suites d’une exposition à des produits toxiques dans le cadre de leur travail. Organisée ce lundi 28 avril, la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail met donc l’accent sur les progrès nécessaires en matière de prévention. Un enjeu majeur dans la mesure où ce risque concerne la plupart des secteurs professionnels.

Dans son dernier rapport, l’Organisation internationale du travail (OIT) dresse un bilan précis de l’usage des produits toxiques. Elle précise les principales mesures à adopter pour un environnement professionnel protégé, adapté à chaque corps de métier.

Peintures, laques et colles constituent les substances toxiques les plus courantes. Moins connus, mais tout aussi dangereux, les produits utilisés dans les salons de coiffure ou de manucure (méthacrylate de méthyle) qui, pour la plupart, « sont utilisés en dehors de toute mesure de protection (…) comme la ventilation, les équipements de protection ou la formation des professionnels », précisent les experts de l’OIT.

Des données imprécises

Les risques liés aux expositions ponctuelles sont bien évalués par la science (cancers, maladies cutanées et respiratoires). A contrario, par manque de recul, la morbidité imputable aux expositions mineures mais répétées aux produits chimiques reste difficile à estimer. Les 375 000 décès enregistrés chaque année ne sont donc qu’une estimation. La raison ? « Il n’existe aucun moyen fiable de déterminer la quantité de produits chimiques ni le nombre de professionnels exposés à ces produits dans le monde », détaillent les auteurs du rapport.

A ce jour, de nombreuses actions sont menées pour limiter l’usage des substances toxiques. Mais il resterait beaucoup à faire en matière de gestion et de production des substances chimiques, notamment pour mieux évaluer l’ampleur des dommages chez les travailleurs sur le long terme.

Partager cet article