Un cas de rage animale en France

[01 novembre 2013 - 09h25] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h58]

Une enquête épidémiologique est en cours en France pour retrouver des personnes mais aussi des animaux qui ont pu être en contact avec un chaton atteint de rage. L’animal a été trouvé le 25 octobre 2013, rue Marguerite à Argenteuil (Val d’Oise). Il est décédé le 28 octobre 2013 et le diagnostic a été confirmé le 31 octobre par l’Institut Pasteur de Paris. Le chaton aurait été importé d’un pays « non indemne » de rage.

Il s’agit d’un chaton d’environ 2 mois tricolore : blanc, noir et fauve (voir la photo ci-contre diffusée par les autorités sanitaires). « Une enquête épidémiologique a été engagée afin d’identifier et prendre en charge les personnes qui auraient pu entrer en contact avec ce chaton entre le 8 octobre et le 28 octobre inclus », expliquent-elles. « Cette période correspond à la période pendant laquelle il a pu transmettre la maladie ».

Pour l’heure, cinq personnes ayant été en contact avec le chaton ont déjà été identifiées. « Elles ont été prises en charge et dirigées vers un centre antirabique pour recevoir un traitement préventif. »

Un cas importé

La Direction générale de la Santé (DGS) insiste :

  • « Les personnes qui auraient été mordues, griffées, égratignées, ou léchées sur une muqueuse (bouche, yeux…) ou sur une peau lésée par ce chaton;
  • ou dont l’animal aurait été en contact avec ce chaton, entre le 8 octobre et le 28 octobre 2013 inclus doivent appeler rapidement le 08 11 00 06 95 ».

« Ce numéro est accessible entre 10h00 et 18h00 heures à partir du 1er novembre 2013 », poursuit la DGS. « De même, toute personne qui aurait des informations à donner au sujet de ce chaton ou de son éventuel propriétaire est invitée à contacter ce numéro ».

Les autorités ajoutent qu’il est « extrêmement important de pouvoir retrouver toutes les personnes, notamment le propriétaire, ou les animaux ayant été en contact avec ce chaton, la mère et les autres chatons de la portée. La France étant indemne de rage depuis 2001, ce chaton ou là mère ont été importés d’un autre pays, non indemne ».

Source, DGS, 31 octobre 2013

Edité par David Picot

Partager cet article