Un chewing-gum, et ça repart ?

[27 février 2006 - 00h00]

La gomme à mâcher accélèrerait la guérison après chirurgie du côlon. Notamment en stimulant les voies nerveuses du cerveau et de l’estomac, permettant ainsi une reprise plus rapide des fonctions intestinales.

Une opération de l’abdomen peut en effet les ralentir voire entraîner une occlusion intestinale. Pour permettre aux intestins de fonctionner à nouveau, il est nécessaire que le patient s’alimente. Le problème, c’est qu’après ce type d’intervention, la plupart des malades ne tolèrent pas la nourriture. D’où l’idée de la gomme à mâcher.

Le Pr Rob Schuster, du Cottage Hospital de Santa Barbara en Californie, a constitué deux groupes de malades opérés du côlon. Le premier devait dès le lendemain de l’intervention mâcher trois fois par jour du chewing-gum. Les patients du deuxième groupe eux, n’avaient rien à mastiquer. Résultat, les premiers ont pu sortir de l’hôpital après 4 jours de convalescence, contre 7 pour les autres. Ils ont également eu des flatulences et des selles beaucoup plus tôt et en l’occurrence, il semble que ce soit un avantage !

Nuançons cependant la portée de ce travail, qui n’a été réalisé que sur 34 patients. Une cohorte bien trop mince, si l’on ose dire, pour tirer des conclusions définitives…

Partager cet article