Un lien étroit entre surdité et déclin cognitif ?

[31 janvier 2013 - 12h13] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h55]

En France, 6 millions de personnes souffrent de troubles de l’audition. ©Phovoir

Selon un travail américain, la perte d’audition serait associée à une accélération des troubles cognitifs chez les personnes âgées. Si le lien de cause à effet est prouvé, les auteurs ne parviennent pas à en apporter l’explication. Ce sera d’ailleurs l’objet de leurs prochaines recherches.

Le Pr Franck R. Lin et son équipe du Johns Hopkins Center on Aging and Health, de Baltimore, se sont intéressés à 1 984 personnes, âgées en moyenne de 77 ans.  Toutes ont participé à une étude qui a débuté en 1997. Chaque année, ils ont subi des examens visant à évaluer leur degré d’audition. Dans le même temps, des tests visant à déterminer la survenue de troubles cognitifs leur étaient proposés.

Mémoire, raisonnement, fluidité verbale… Il est en effet connu qu’avec l’âge, nos capacités cognitives tendent à diminuer. Mais selon le travail de Lin, elles seraient davantage entamées, parmi les seniors présentant des troubles auditifs. « Dans notre étude, nous avons observé parmi ces derniers des résultats aux tests cognitifs nettement inférieurs comparés à ceux n’ayant pas de dégradation de leur audition ». Et plus les auditifs étaient sévères, plus le déclin au niveau de la mémoire, du raisonnement étaient accélérés.  « Nous avons besoin de mieux comprendre les mécanismes pouvant expliquer ce phénomène », indique le Pr Lin.

Surdité, hyperacousie ou presbyacousie,  acouphènes… Rappelons que les troubles de l’audition affectent environ 6 millions de personnes en France.

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot

Partager cet article