Une pomme par jour éloignerait le médecin. Désormais, cet adage vaudrait aussi pour l’œuf. Selon des chercheurs chinois, consommer un œuf par jour permettrait de réduire le risque de maladie cardiovasculaire, et ce comparé à ceux qui n’en mangent pas.

Récemment, des chercheurs australiens avaient montré que les œufs n’étaient pas nocifs pour la santé cardiovasculaire. Des chercheurs pékinois vont plus loin affirmant qu’une consommation quotidienne pourrait prévenir le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Selon eux, les protéines, les vitamines, les phospholipides et les caroténoïdes contenus dans les œufs pourraient expliquer cette vertu.

Pour parvenir à cette conclusion, ils ont utilisé les données d’une étude prospective portant sur 500 000 personnes âgées de 30 à 79 ans. Au cours du suivi (qui a duré plus de 8 ans) 83 977 cas de maladies cardiovasculaires ont été répertoriés, dont 9 985 décès.

Après étude des habitudes alimentaires des participants, les chercheurs ont constaté que ceux qui mangeaient un œuf par jour avaient 26% de risque en moins d’être victimes d’un AVC hémorragique et 12% d’une cardiopathie ischémique.

Il ne s’agit là que d’une étude observationnelle. Donc difficile de tirer des conclusions définitives. Pour autant, les chercheurs appellent à réhabiliter l’œuf, souvent accusé d’être riche en cholestérol.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)