Une épidémie décime les dauphins

[21 avril 2008 - 08h20] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h30]

Quelle histoire ! De plus en plus de dauphins s’échouent sur les plages méditerranéennes de la France. Ils sont victimes d’un curieux virus, le morbillivirus. Au cours du seul été 2007, plus de 126 cétacés ont ainsi été retrouvés sans vie. Les premières analyses laissent entrevoir que cette épidémie se serait propagée depuis l’Espagne.

Le morbillivirus est un virus de la famille des paramyxoviridae, comme celui de la rougeole. Ce n’est pas la première fois que l’échouage massif de dauphins est observé en Méditerranée. Déjà en 1990, une épidémie de morbillivirus naissait dans les eaux espagnoles pour s’étendre ensuite sur les côtes françaises. Cent-soixante dauphins étaient alors retrouvés morts le long des plages du Sud.

Les recherches menées depuis 2003 par le CIRAD (le Centre de Coopération internationale en Recherche agronomique pour le Développement) et le laboratoire départemental vétérinaire de l’Hérault révèlent que les cétacés contaminés succombent à « des problèmes nerveux, respiratoires et digestifs ». Des analyses plus poussées sont toujours en cours afin d’identifier les facteurs de risque de cette zoonose.

Partager cet article