Une molécule anti-AVC contre Alzheimer ?

[18 janvier 2019 - 15h32] [mis à jour le 18 janvier 2019 à 15h33]

Un médicament en cours d’élaboration indiqué contre les accidents vasculaires cérébraux (AVC) se montre efficace contre la maladie d’Alzheimer. Menée chez la souris, une étude américaine ouvre une nouvelle voie thérapeutique prometteuse.

Une protéine humaine génétiquement modifiée est actuellement développée contre l’AVC. Baptisée 3K3A-APC, elle réduit l’inflammation, protège les neurones et les cellules vasculaires de la dégénération et de la mort. Ces caractéristiques ont incité les chercheurs à évaluer l’impact de cette molécule dans le cas de la maladie d’Alzheimer.

Résultat, « 3K3A-APC est capable de réduire significativement l’accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des souris étudiées », indiquent les auteurs. « Ces rongeurs ont pu conserver leur mémoire et un débit sanguin normal au niveau du cerveau. » Par ailleurs, l’inflammation cérébrale a également été supprimée.

Mécanisme d’action

3K3A-APC semble empêcher les cellules nerveuses de produire une enzyme (BACE1) indispensable à la fabrication des plaques amyloïdes. « Ces résultats soutiennent l’hypothèse que cette molécule pourrait être la base d’une thérapie efficace anti-plaque amyloïde pour les stades précoces de la maladie d’Alzheimer », concluent les chercheurs.

Partager cet article