Le bon usage de la crème solaire

[10 juin 2016 - 09h16]

Alors que l’été approche et que le soleil se fait de plus en plus présent, chacun sait qu’il est important de se protéger des rayons UV. En se mettant à l’ombre le plus souvent possible, à l’aide de chapeau, lunettes de soleil et autres vêtements. Ainsi qu’en appliquant régulièrement de la crème solaire. Mais savez-vous bien comment ?

Vous savez quel indice choisir (privilégiez les spf30 ou 50), mais comment décider de la galénique ? C’est simple. « Les crèmes pour le visage, les sticks pour les lèvres, le nez et le contour des yeux, les laits, les sprays et les gels pour le corps », énumère l’Agence de sécurité du médicament (ANSM).

Ensuite, quelle quantité de produit faut-il appliquer pour obtenir une bonne protection ? « Quelle que soit la catégorie […] affichée sur l’étiquetage du produit, il est nécessaire d’appliquer au moins 2mg/cm2 de peau, soit environ 36 grammes (pour le corps entier ndrl) », poursuit l’ANSM. Cela représente environ 6 cuillères à café pour un adulte de corpulence moyenne. Cette précision est importante car « une quantité appliquée insuffisante diminue nettement le niveau de protection vis-à-vis de l’exposition solaire ».

Partout sur le corps

La quantité est donc importante, mais les zones à protéger le sont tout autant. En d’autres termes, il ne faut négliger aucun centimètre de peau exposée. Or cela arrive trop souvent. Ainsi faut-il penser à appliquer le produit sur les oreilles, le nez, le cou, les épaules, la nuque, le haut du dos, l’arrière des genoux, les mollets, le dessus des pieds. Sans oublier la plante si vous allez à la plage.

Enfin, n’oubliez pas de renouveler l’application au moins toutes les 2 heures, voire toutes les heures si vous utilisez des produits plutôt liquides comme les sprays et laits solaires. Appliquez plus souvent encore le produit si vous vous baignez, vous essuyez, vous roulez dans le sable, transpirez.

A noter : Ne confondez pas « produits de protection solaire » et produits dits « solaires ». Les produits auto-bronzants ou les accélérateurs de bronzage (monoï, huiles…) n’assurent aucune protection contre les UVA et UVB.

Partager cet article