Vie sociale : votre capital santé !

[11 janvier 2016 - 14h20] [mis à jour le 21 janvier 2016 à 11h54]

Une soirée entre amis, un dimanche en famille, un dîner à deux… la compagnie fait du bien. Mais on le sait, de temps en temps, rien de tel qu’un bon moment de solitude pour se retrouver avec soi. Pour autant, sur le long terme, l’isolement fragilise notre santé.

Des amis proches, des interactions régulières et constructives aideraient à rester en bonne santé. Pour le prouver, des scientifiques se sont appuyés sur 4 études menées auprès de la population américaine. « Chez les adolescents comme chez les adultes, ces travaux rendent compte du degré d’intégration sociale, des supports de communication utilisés et de la pression sociale éprouvée », expliquent les chercheurs de l’University of North Carolina at Chapel Hill. En parallèle, plusieurs facteurs ont été relevés : la pression sanguine, le tour de taille, l’indice de masse corporelle (IMC) et l’analyse de la protéine C-Réactive, un marqueur présent dans la circulation sanguine en cas d’inflammation.

Résultat, tout comme le manque d’activité physique et un régime alimentaire déséquilibré, l’isolement fragilise l’état de santé. « Les adolescents particulièrement seuls sont plus enclins à développer une obésité. Et en vieillissant, les adultes les plus renfermés sont exposés à un risque élevé de diabète et d’hypertension artérielle ». Toutes ces maladies favorisent sur le long terme les maladies cardiovasculaires, les infarctus du myocarde ainsi que le cancer. « Il est important d’inciter les adolescents et les jeunes adultes à entretenir leurs relations sociales, de la même manière qu’il est essentiel de pratiquer une activité physique régulière et de manger équilibré pour rester en forme », complètent les Prs Kathleen Mullan Harris et James Haar Distinguished.

Partager cet article