Un virus contre le cancer du pancréas

[09 janvier 2015 - 11h30]

Un grand pas vient d’être franchi dans le traitement du cancer du pancréas. Un virus modifié pour détruire spécifiquement les cellules cancéreuses vient d’être testé in vitro et in vivo par une équipe INSERM. Et les résultats sont plutôt concluants.

Le cancer du pancréas apparait comme l’un des plus meurtriers. Plus de trois quarts des patients décèdent au cours de l’année qui suit le diagnostic, et à peine 2% sont encore en vie après 5 ans. A Toulouse, une équipe INSERM étudie la faisabilité d’un traitement reposant sur l’injection de virus oncolytique, c’est à dire capable d’infecter et de détruire spécifiquement les cellules cancéreuses. Ils ont ainsi travaillé sur un virus dérivé d’Herpes simplex, rendu inoffensif vis-à-vis des cellules saines de l’organisme mais capable de se répliquer spécifiquement dans les cellules cancéreuses du pancréas, et de les détruire.

« In vitro, le virus se comporte comme prévu, n’affectant pas les cellules saines du pancréas mais se multipliant dans les cellules cancéreuses, se propageant dans les cellules malades voisines et les éliminant », indiquent les auteurs. « In vivo, sur des tumeurs humaines greffées à des souris, une unique injection du virus modifié, associée à une chimiothérapie, a drastiquement réduit la taille des tumeurs, sans effet indésirable dangereux pour les animaux. »

« Nous supposons qu’une seconde injection déclencherait une réaction immunitaire rapide, qui entraînerait la neutralisation du virus », explique Pierre Cordelier, responsable de l’étude et directeur de recherche au Centre de recherche en cancérologie de l’Oncopôle de Toulouse. « Il s’agit d’une nouvelle ère thérapeutique contre le cancer du pancréas. Plus rien ne s’oppose au lancement d’un essai clinique chez l’homme, si ce n’est l’organisation, la réglementation et le coût. »

Partager cet article