Durant vos vacances à l’étranger, vous aurez peut-être besoin de soins médicaux. En Europe, vos frais peuvent être pris en charge par l’organisme de sécurité sociale local. Vous devrez toutefois être en possession de la Carte européenne d’Assurance-maladie. Pour vous la procurer, suivez le guide.

Cet été, vous avez prévu de visiter un ou des pays de l’Union européenne. Avant votre départ (15 jours), procurez-vous la carte européenne d’assurance maladie (CEAM). Elle vous permettra d’attester de vos droits à l’Assurance-maladie et de bénéficier d’une prise en charge sur place de vos soins médicaux, selon la législation et les formalités en vigueur dans le pays de séjour.

La CEAM est individuelle et nominative. Chaque membre de votre famille doit avoir la sienne, y compris les enfants de moins de 16 ans. Aucun document n’est à fournir lors de votre demande. A noter que les cartes délivrées depuis le 1er juillet 2014 sont valables 2 ans maximum.

Comment faire ?
En pratique, vous pouvez demander votre CEAM :
– par internet : connectez-vous sur votre compte ameli ;
– par téléphone : composez le 36 46 (service 0,06 €/min + prix appel),
– sur place, en vous rendant dans un des points d’accueil de votre caisse d’Assurance-maladie.

Votre départ est imminent ? Si votre départ a lieu dans moins de 15 jours, votre caisse d’Assurance-maladie vous délivrera un certificat provisoire de remplacement, valable trois mois. Il atteste de vos droits et vous pourrez l’utiliser dans les mêmes conditions que la CEAM. « Attention », prévient l’Assurance-maladie, « avant de partir, renseignez-vous sur l’état sanitaire du pays et vérifiez les frais médicaux qui pourront rester à votre charge. Dans certains pays, ceux-ci coûtent très cher. Il est donc recommandé de souscrire un contrat d’assistance ou d’assurance ».

Partager cet article