A la maison, dans un bar, dans la rue… le contexte des premières ivresses de vos ados compte. Selon un travail américain, elles auraient lieu davantage en extérieur et seraient liées à des comportements à risque.

Ayez l’œil sur votre ado et son éventuelle consommation d’alcool. Plus l’initiation et les ivresses s’avèrent précoces, plus les risques d’une dépendance à cette substance augmentent. Quant aux contextes d’alcoolisation, ils semblent être un signal d’alarme particulièrement éclairant.

Une équipe de chercheurs américains du Pacific Institute for Research Evaluation s’est intéressée à ce sujet. Leur constat : environ un tiers des adolescents avaient connu une première ivresse avant 15 ans, et un tiers après cet âge. Enfin, un dernier tiers avait déjà consommé de l’alcool mais jamais jusqu’à l’intoxication. De manière générale, les ados ont déclaré boire le plus souvent à la maison, puis à l’extérieur, et enfin dans des restaurants, des bars ou des discothèques.

Plus précisément, l’âge précoce de l’intoxication était principalement lié à une consommation en extérieur. Avec en plus davantage de comportements à risque : dispute verbale ou physique, sexualité à risque, conduite automobile.

Partager cet article