Maintenu pendant 6 mois, l’allaitement renforce le système immunitaire des nourrissons. Mais joue aussi en faveur de la bonne santé des mères. Les bénéfices de ce « vaccin naturel » limitent en effet le risque de maladies graves et de décès précoces chez les petits et les femmes.

Pour évaluer les bénéfices de l’allaitement, le Dr Alison Stuebe (University of North Carolina) a consulté les données du Carolina Global Breastfeeding Institute. Les pathologies infantiles concernées sont « la leucémie lymphoblastique, la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, les infections gastro-intestinales, les infections des voies respiratoires inférieures, l’obésité, l’entérocolite nécrosante et la mort subite du nourrisson ». Chez les mères, les chercheurs ont relevé l’incidence du « cancer du sein, du cancer ovarien en période de pré-ménopause, du diabète, de l’hypertension et de l’infarctus du myocarde ». 

Un coût humain et financier 

Résultats, « les effets protecteurs des 6 mois d’allaitement, comme le préconise l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), concernent les enfants. Mais les mères, elles aussi, gagnent en espérance de vie si elles font le choix de nourrir leur enfant au sein », explique le Dr Melissa Bartick, de la Harvard Medical School.

« A un degré bien supérieur comparé aux estimations, l’allaitement participe à la prévention de maladies et permet de réaliser d’importantes économies ». Chaque année aux Etats-Unis, un allaitement insuffisant engendre une augmentation de 3 340 décès prématurés dans la population infantile et maternelle, toutes pathologies confondues.  Selon les projections, « une somme de 4,3 milliards de dollars (3,83 milliards d’euros) est allouée aux soins des nourrissons et des mères atteints de maladies liées à la privation de lait maternel ». La prise en charge médicale et la mortalité des femmes comptent pour 80% de ces dépenses. Ces données prouvent à quel point « la sensibilisation et l’accompagnement des femmes à l’allaitement à l’hôpital relève de la priorité ».

A noter : dans le monde les proportions de mères allaitantes stagnent. En France, 2 femmes sur 3 allaitent leur enfant pendant 6 mois.

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)