Antibiotiques : des résistances trop « automatiques »?

[18 novembre 2013 - 16h11] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h59]

En finir avec les résistances aux antibiotiques. ©Phovoir

Marisol Touraine, la ministre en charge de la Santé a rappelé ce lundi matin sa détermination à lutter contre les résistances aux antibiotiques. A l’occasion de la journée européenne de sensibilisation à ces médicaments, elle a présenté différentes mesures dont certaines sont déjà connues : développement des tests rapides d’orientation diagnostique, vente à l’unité, campagne d’information…

La ministre a particulièrement insisté sur la nécessité de développer les tests rapides d’orientation rapide diagnostique (TROD). Objectif, parvenir à une réduction importante des prescriptions inappropriées d’antibiotiques. En pratique, ils sont utilisés par les médecins par exemple face à un patient qui souffre d’une angine. Résultat, si celle-ci est due à une bactérie, la prescription d’antibiotiques est justifiée. Si l’angine est virale, ces derniers seront sans effets…

Elle a également rappelé l’expérimentation de la délivrance à l’unité dans les pharmacies. Cette mesure figure d’ailleurs dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2014. La ministre a par ailleurs annoncé le lancement d’une campagne de sensibilisation sur Internet à destination du grand public et des professionnels. Cette dernière sera assurée par l’Assurance-maladie.

Une hausse ces 5 dernières années !

Marisol Touraine souhaite enfin proposer au niveau européen la création d’un statut particulier pour les antibiotiques en s’inspirant des médicaments orphelins. Cette mesure permettrait selon elle de développer de nouveaux antibiotiques.

Entre 2002 et 2012, en France, la consommation d’antibiotiques a baissé de 9%. Grâce notamment à la célèbre campagne « les antibiotiques, c’est pas automatique ». Mais cette tendance s’est inversée à la fin de cette période. En effet de 2008 à 2012, l’augmentation s’établissait à 5%. Une seule satisfaction, la France a quitté le podium européen en termes de consommation. En 2010, elle se situait au quatrième rang, derrière la Grèce, le Luxembourg et la Belgique. Une bien maigre consolation…

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : David Picot

Partager cet article