Voilà quelques jours que le thermomètre affiche des températures bien plus supportables. Mais quel bilan dresser après les fortes chaleurs de la mi-juillet ? Le point sur les passages aux urgences et les consultations chez SOS médecins.

Les épisodes de canicule sont passés et l’air devient clairement plus respirable. Enfin ! Mais à quel point ces températures, qui ont battu tous les records, ont affecté la population française ?

Malaises, fièvres, asthme aux urgences

Du 22 au 28 juillet, les hospitalisations après une prise en charge aux urgences ont augmenté de 4,2% dans la population, comparée à la semaine du 15 au 21 juillet. Soient 2 282 épisodes au total. La hausse est de +6% chez les plus de 75 ans, avec 1 346 hospitalisations rapportées.

Et les effets de la canicule sont considérables. Ainsi sur cette même semaine, les passages aux urgences pour cause d’hyperthermie ou coup de chaleur ont fait un bond de 425%. La hausse est de 85% concernant la déshydratation (dont a souffert une majorité d’adultes), +23% pour les malaises et 7% pour les poussées de fièvre (surtout chez les adultes aussi).

Autres indicateurs en hausse, la varicelle, les piqûres d’insectes, les allergies et les crises d’asthme « dans toutes les classes d’âge, excepté chez les moins de 2 ans ».

Les maladies les plus diagnostiquées aux urgences sont la gastro-entérite, les épisodes de vomissement, les infections ORL, chez les 2-14 ans et les 15-74 ans. Mais aussi les coliques néphrétiques chez les 15-74 ans, les infections urinaires, enfin les pneumopathies « chez les plus de 75 ans uniquement ».

Déshydratation, diarrhée et angoisse chez SOS médecins

Toujours du 22 au 28 juillet, l’activité de SOS médecins « est en légère hausse chez les plus de 75 ans, en baisse chez les moins de 2 ans et stable dans les autres classes d’âge ». Là aussi, les coups de chaleur ont augmenté, de 247%, comparé à la semaine du 15 au 21 juillet. Idem chez les adultes concernant les épisodes de « déshydratation, les piqûres d’insectes et les malaises ».

Et les pathologies les plus fréquemment rapportées chez les moins de 2 ans relèvent de « syndrome viral, de diarrhée et de troubles stomatologiques ». Chez les 15-75 ans, le principal motif de consultation est l’angoisse. Les chutes, les infections urinaires mais aussi les décès sont les plus fréquents chez les plus de 75 ans en consultation chez SOS médecins.

A noter : tous ne sont pas systématiquement et directement liés à la canicule, mais 2 082 décès ont été enregistrés en France entre le 22 et 28 juillet.

Partager cet article