D’origine allergique, l’asthme touche deux fois plus de femmes que d’hommes chez les adultes. Pour expliquer l’origine de cette fragilité, des chercheurs français mettent en avant le facteur hormonal. La testostérone aurait-elle un effet protecteur ?

Pendant l’enfance, les petits garçons sont davantage sujets à l’asthme d’origine allergique. Mais à l’âge adulte la tendance s’inverse et la population féminine devient la plus exposée à cette maladie inflammatoire des bronches. Par ailleurs, les femmes « développent des formes plus sévères de la maladie », notent des chercheurs français.

L’impact de la castration

Pour expliquer ce phénomène, l’équipe du Pr Jean-Charles Guéry a étudié le possible lien entre le système immunitaire et les hormones sexuelles chez la souris. « Comme chez l’homme, les rongeurs mâles développent un asthme allergique aux acariens beaucoup moins sévère que les femelles. » En revanche « cette différence disparaît chez les mâles castrés » donc privés d’hormones mâles. Preuve du rôle de ces dernières dans le renforcement du système immunitaire.

A l’avenir, les chercheurs espèrent mettre au point une molécule capable de se fixer sur les récepteurs aux androgènes. Ces hormones stimulant ou maintenant le développement des caractères mâles. Une potentielle thérapeutique capable d’inhiber l’activité des lymphoïdes innées de type 2, cellules à l’origine du développement de l’asthme allergique.

*Centre de physiopathologie de Toulouse-Purpan (Inserm/Université Toulouse III – Paul Sabatier/CNRS, Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (Inserm/Université de Strasbourg/CNRS) et de l’Institut de pharmacologie et biologie structurale (CNRS/Université de Toulouse III-Paul Sabatier)

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)