C’est l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui alerte : certains stylos injecteurs d’adrénaline, produits par le laboratoire Chauvin, présentent un blocage de l’aiguille dans le stylo au moment de l’utilisation.

Même si le risque de dysfonctionnement est très faible, l’anomalie a été constatée par plusieurs patients européens. Certains stylos d’adrénaline Emerade ont présenté un blocage de l’aiguille au moment de l’utilisation. Ce dispositif est employé dans le cadre du traitement d’urgence des réactions allergiques graves provoquées par des aliments, des médicaments, des piqûres ou des morsures d’insectes.

Pas de rappel du produit

La production des stylos Emerade est stoppée le temps de l’investigation menée par le laboratoire Chauvin pour déterminer l’origine des dysfonctionnements. En revanche, faute de stocks suffisants, les stylos déjà commercialisés ne seront pas rappelés par l’ANSM. Si vous devez renouveler vos stylos périmés ou déjà utilisés, sachez que les trois dosages de Emerade 150, 300 et 500 µg seront indisponibles durant les prochains mois. Des alternatives existent : les stylos Anapen, Epipen et Jext.

Vos deux stylos à portée de main

Les stylos étant vendus par deux, l’ANSM recommande d’avoir toujours les deux exemplaires sur soi. En cas de réaction allergique, utilisez le premier stylo, puis vérifiez qu’il a été bien activé : le manchon de protection de l’aiguille doit être étiré. S’il ne l’est pas, passez au deuxième stylo. Si nécessaire, forcez l’activation en plaçant le stylo en position d’injection sur la cuisse, et en utilisant vos deux mains. Dans tous les cas, même si le stylo a fonctionné et que vous vous sentez mieux, contactez le 15, le 18 ou le 112 en indiquant que vous faites un choc anaphylactique.

A noter : pensez à vérifier la date de péremption de vos stylos d’adrénaline. La durée de conservation est de 18 mois.

Partager cet article