Des vaisseaux sanguins des femmes plus fragiles que ceux des hommes ?

[22 janvier 2020 - 14h32] [mis à jour le 22 janvier 2020 à 15h47]

Selon des scientifiques américains, les vaisseaux sanguins des femmes vieilliraient plus vite que ceux des hommes. Zoom sur cette « inégalité » cardiovasculaire.

Comme le rappellent les scientifiques de la Smidt Heart Institute – Cedars-Sinai (Los Angeles), les femmes souffrent de maladies cardiovasculaires bien spécifiques. L’évolution de ces pathologies est aussi différente de celle des hommes.

Mais comment l’expliquer ? Pour répondre à cette question, l’équipe du Pr Susan Cheng s’est intéressée à 145 000 analyses de pression sanguine, collectées sur 43 années, auprès de 32 833 volontaires âgés de 5 à 98 ans. L’hypertension artérielle constitue le premier signe d’un infarctus du myocarde, d’insuffisance cardiaque ou d’un accident vasculaire cérébral (AVC).

Selon les scientifiques, « les petites et grandes artères vieilliraient plus rapidement chez les femmes que les chez les hommes. Les femmes montraient des signes d’élévation de la pression artérielle plus tôt dans leur vie, comparées aux hommes ». Conséquence, « à un même niveau d’hypertension artérielle, une femme de 30 ans encoure plus de risque de souffrir d’une maladie cardiovasculaire comparé à un homme du même âge ».

« Jusqu’ici, nous pensions que les femmes avaient surtout tendance à rattraper les hommes en termes de facteurs de risque et donc d’incidence », détaille le Pr Cheng, principale auteure de l’étude. « Mais notre travail confirme deux points : les femmes présentent une physiologie et une biologie différentes de celle des hommes. Elle met aussi en lumière les raisons pour lesquelles les femmes sont plus fragiles face à certaines maladies cardiovasculaires, à différentes périodes de leur vie. »

Partager cet article