Les bactéries Escherichia Coli résistantes aux antibiotiques se transmettent plus volontiers entre individus. Et non pas via les aliments. Une étude britannique a permis de révéler ce fonctionnement infectieux.

Escherichia Coli est une bactérie qui provoque des infections urinaires, des intoxications alimentaires ou encore des sepsis. Et les germes de cette famille ayant développé des résistances aux antibiotiques sont de plus en plus répandus. Mais comment se transmettent-elles ? Par le biais des aliments ou de personne à personne ? Afin de déterminer plus précisément leurs habitudes, des chercheurs britanniques ont analysé plusieurs prélèvements.

Ils ont plus particulièrement séquencé le génome de bactéries résistantes de la famille d’E.Coli provenant de plusieurs sources : de sang et de selles humains, de viande de bœuf, de porc et de poulet, des salades et des fruits.

Résultats, les bactéries extraites du sang et des selles étaient très similaires les unes aux autres. En revanche, les germes prélevés sur les aliments se sont avérés différents des bactéries provenant du corps humain. En clair, « il y a très peu d’échanges entre les animaux et les humains en termes d’E.Coli résistants ».

Lavez-vous les mains après les toilettes !

C’est donc par le biais de comportements antihygiéniques que ces bactéries provoquent des infections. Ainsi, « le fait de ne pas se laver les mains après être allé aux toilettes augmente le risque de transmettre des particules de selles à la bouche d’une autre personne ». En touchant une poignée de porte, des couverts ou même directement des aliments.

Par conséquent, il est essentiel de se laver les mains après les toilettes et avant de préparer à manger ou de passer à table.

Partager cet article