E-cigarette : les vapoteurs moins exposés au formaldéhyde

[11 mars 2016 - 10h22] [mis à jour le 14 mars 2016 à 10h47]

Selon des scientifiques américains, le formaldéhyde contenu dans les cigarettes électroniques ne présenterait pas de danger pour la santé comparé à celui ajouté dans les cigarettes classiques. Les quantités infimes correspondent d’ailleurs aux normes de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). 

Dans les cigarettes électroniques, le formaldéhyde entre dans la composition de l’e-liquide. Classé comme cancérogène avéré pour l’homme depuis 2004, ce produit – également présent dans les cigarettes classiques – suscite l’inquiétude des opposants à l’e-cigarette. Mais selon des scientifiques américains, le formaldéhyde ajouté en quantité infime dans les vapoteuses ne présenterait pas de danger majeur, comparé à celui contenu dans les cigarettes classiques.

Pour le prouver, ces derniers ont effectué des tests sur 3 modèles d’e-cigarette. Chaque volontaire vapotait 350 « taff » par jour.  L’équivalent de ce que consomme un gros vapoteur. Résultat, « l’exposition quotidienne au formaldéhyde était 10 fois moins importante comparée à la cigarette classique ». D’ailleurs « les doses de formaldéhyde contenues dans l’e-cigarette sont en-deçà des seuils fixés par l’OMS dans son guide de recommandation des expositions aux polluants », confirment les scientifiques.

Partager cet article