Sur une année, le taux de sevrage tabagique n’a jamais été aussi élevé en 15 ans aux Etats-Unis. Une bonne nouvelle liée aux campagnes de prévention qui finissent par imprégner les cerveaux accros. Et la cigarette électronique contribue aussi à éloigner les adeptes du tabac classique.

Comment progresse le sevrage tabagique aux Etats-Unis ? Pour le savoir, des chercheurs de l’Université de Californie (Ecole de médecine de San Diego)* ont passé au crible des études menées sur le sujet entre 2001 et 2015. Chaque année, les volontaires devaient rapporter l’évolution de leur consommation de tabac et faire le point sur l’utilisation d’une cigarette électronique.

+ 1,1% de sevrage entre 2014 et 2015

Le bilan est plus que positif : pendant cette période, « le taux de fumeurs ayant stoppé leur consommation était de 4,5% en moyenne tous les ans », précise le Pr Shu-Hong Zhu, principal auteur de l’étude. « Entre 2014 et 2015, ce taux était de 5,6 %. Au total donc, 350 000 fumeurs ont franchi la barrière du sevrage en un an ». Et 65% des fumeurs utilisant l’e-cigarette parvenait à mettre un terme à leur dépendance nicotinique. Contre 40% chez ceux qui n’ont pas fait le choix de la vapoteuse pour combler le manque.

« Cette progression est liée à l’impact des campagnes de prévention menées depuis 2012 », note le Pr Zhu. Mais aussi « à la popularité de la cigarette électronique depuis 2014 ». Seul bémol, les questionnaires ne rentraient pas dans le détail de l’usage potentiel d’autres dispositifs de sevrage. Ainsi est-il difficile de conclure sur les bénéfices exclusifs de la cigarette électronique. Mais une chose est sure : « les fumeurs qui cessent le tabac classique pour ne choisir que la vapoteuse sont davantage engagés dans un processus de sevrage et obtiennent plus de succès dans ce projet. »

*Associés à des scientifiques du Centre de cancer de Moores

Partager cet article