Ebola fait son retour en Guinée

[21 mars 2016 - 14h20] [mis à jour le 21 mars 2016 à 14h24]

Ce jeudi 17 mars, la Guinée a annoncé le décès de 3 personnes infectées par Ebola dans le village de Koropara. En outre, deux cas suspects ont été rapportés le vendredi 18 mars dans la préfecture de Nzérékoré. Il s’agit de la première résurgence du virus dans ce pays depuis la fin de l’épidémie déclarée le 29 décembre 2015.

En réponse à cette résurgence du virus Ebola en Guinée, le ministre de la santé de ce pays, l’Organisation mondiale de la Santé, les Centers for Disease Control des États-Unis d’Amérique et l’UNICEF ont renforcé leur action sur le terrain. Les équipes d’intervention vont « déterminer l’origine de ces nouvelles infections, identifier, isoler, vacciner et suivre tous les contacts des nouveaux cas et des défunts », précise l’OMS. Mobilisée en Guinée depuis avril 2014, la Croix Rouge française est, elle aussi, prête pour un redéploiement de ses actions : urgences, prise en charge médicale, psychosociale et sensibilisation.

Pour remonter plus loin dans la chaîne de transmission virale, des échantillons de virus ont été prélevés chez 4 personnes. « La maladie (…) a été confirmée par des tests de laboratoire pour une mère et son fils de 5 ans, parents des défunts. Ces 2 personnes ont été amenées dans une structure de traitement ».

Ces nouveaux cas rappellent que des résurgences sont à prévoir. « Les trois pays affectés par Ebola (Guinée, Sierra Leone, Libéria) doivent maintenir de puissants moyens pour prévenir, détecter et combattre les flambées » », conclut l’OMS.

A noter : Entre décembre 2013 au 14 janvier 2016, l’épidémie Ebola a fait plus de 11 300 morts.

Partager cet article