Enfants en bas âge : attention aux chutes de télés !

[06 octobre 2015 - 10h29] [mis à jour le 06 octobre 2015 à 10h30]

Les accidents de la vie courante entraînent chaque année de nombreux décès, notamment chez les enfants. Outre les défenestrations, les noyades et les étouffements, un nouveau type de danger s’est installé dans presque tous les logements : la télévision. Les chutes d’écrans provoquent en effet de plus en plus de blessures graves et de décès chez les moins de 3 ans.

Une équipe américaine vient de publier les données compilées de 29 études menées dans 7 pays sur les accidents provoqués par des chutes de téléviseurs. Ils ont observé une nette augmentation de ces occurrences. Aux Etats-Unis en particulier, le US Consumer Product Safety Commission (CPSC) avait ainsi signalé 19 200 blessures entre 2008 et 2010, contre 16 500 entre 2006 et 2008.

Concrètement, le petit âgé de 1 à 3 ans fait basculer l’écran ou le meuble qui le supporte en tentant d’attraper un jouet par exemple. Les télés sont de plus en plus grandes et mobiles, non fixées au mur et souvent placées sur des meubles instables. C’est ce qui explique en partie l’augmentation du nombre d’accidents. Par ailleurs, les enfants en bas âge semblent trop souvent livrés à eux-mêmes lorsqu’ils sont chez eux. Ainsi, trois quart des accidents liés à une chute d’écran s’est produite sans qu’un adulte n’en soit témoin.

Traumatismes crâniens mortels

Ces chutes provoquent des blessures au niveau de la tête et du cou des enfants. Ces derniers sont souvent victimes de fractures graves et d’hémorragies parfois mortelles. D’ailleurs, 96% des décès sont dus à des traumatismes crâniens. Pour lutter contre ce phénomène inquiétant, les auteurs recommandent des changements dans le design des téléviseurs ainsi que dans la législation. Mais surtout, une meilleure information du public à cet égard.

Partager cet article