Le congé maternité des femmes travaillant à leur compte est rallongé de 38 jours, pour atteindre les 112 jours dont bénéficient les salariées. Prise par la ministre en charge de la Santé, cette mesure répond aux problématiques d’organisation spécifiques (temps, gestion des délais…) de l’entrepreneuriat.

Les femmes à leur compte bénéficieront désormais de 112 jours de congé maternité, comme c’est actuellement le cas dans le régime salarié. Une annonce publiée par décret ce 29 mai par Agnès Buzyn, ministre en charge de la Santé.

Cette décision « permet d’harmoniser par le haut la protection sociale liée à la maternité pour les femmes actives ». Jusqu’ici, la situation n’était en effet pas égalitaire : « les travailleuses indépendantes bénéficiaient d’une allocation forfaitaire ainsi que d’indemnités journalières forfaitaires versées jusqu’à 74 jours, sous condition d’un arrêt de travail effectif de 44 jours. »

Autre évolution, en cas d’arrêt de travail pendant la grossesse, « huit semaines, dont six semaines de repos post-natal » seront accordées au minimum.

A noter : toutes les femmes enceintes depuis le 1er janvier 2019 bénéficieront de cette évolution.

Partager cet article