En près de 20 ans, la propagation de la rougeole a perdu du terrain grâce à la vaccination. Mais selon l’OMS, cette maladie infectieuse continue de tuer 90 000 patients chaque année dans le monde. L’accès à l’immunisation doit encore progresser auprès des populations vulnérables.

« En 2016, on estime à 90 000 le nombre de décès liés à la rougeole à l’échelle mondiale, contre 550 000 répertoriés en 2000 », nous apprend l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ce 26 octobre. Une amélioration nette de la situation enregistrée en 16 ans. Pour la première fois, cette donnée est passée sous la barre des 100 000 décès annuels.

5,5 milliards de doses de vaccins depuis 2000

« Sauver 1,3 million de vie chaque année grâce à la vaccination est un aboutissement incroyable. Nous espérons que cette avancée se poursuivra », positive le Dr Robert Linkins, membre de l’Initiative Rougeole et Rubéole (MR&I) et chef du Center for disease Control and Prevention*. A noter que depuis 2000, environ 5,5 milliards de doses de vaccins ont été administrées à la population infantile lors de campagnes de prévention. Grâce à cette action sur le terrain, 20,4 millions de vies ont pu être sauvées en 16 ans.

Une éradication possible ?

De bonnes nouvelles. Mais « on est encore loin d’une éradication totale ». A ce jour, « 20,8 millions d’enfants n’ont pas encore accès à la vaccination ». La moitié vit au Nigeria (3,3 millions), en Inde (2,9 millions), au Pakistan (2 millions), en Indonésie (1,2 million), en Ethiopie (0,9 million) et en République démocratique du Congo (0,7 million).

*MR&I a formé un partenariat formé en 2001 avec l’American Red Cross, le centre américain pour le contrôle des maladies et la prévention, les Nations unies, l’Unicef et l’OMS

**Accelerated Disease Control and Vaccine Preventable Diseases at the Centers for Disease Control and Prevention

Partager cet article