Il était une fois, la lutte contre le gaspillage alimentaire

[14 octobre 2016 - 12h17] [mis à jour le 14 octobre 2016 à 12h18]

Le Pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire est relancé. A l’occasion de la journée nationale dédiée ce 16 octobre, le ministère de l’agriculture définit une nouvelle feuille de route et lance une campagne de sensibilisation sur le thème des contes pour enfants.

Chaque année, 1,3 milliard de tonnes de nourriture est perdue ou gaspillée, soit un tiers des aliments produits dans le monde… En France, l’équivalent de 20 kg de nourriture par an et par personne est jeté – dont 7 kg encore parfaitement emballé. « Un gâchis qui représente une perte de 400 euros par an et par foyer. »

« Le Pacte signé en juin 2013 [visait déjà] à répondre à l’objectif de réduction du gaspillage alimentaire de 50% d’ici 2025 », rappelle le ministère. Pour aller plus loin, « la formalisation d’une convention-type [facilitera] et [encadrera] les conditions du don effectué par les grandes et moyennes surfaces auprès des associations d’aide alimentaire ». Celle-ci sera formellement validée dans les prochains jours.

Par ailleurs, « afin de renforcer le don de produits alimentaires […] l’Etat s’engage à […] étudier les modalités qui pourraient être rapidement envisagées afin de permettre aux producteurs de viandes de bénéficier de la réduction d’impôt prévue à l’article 238 bis du code général des impôts au titre du don d’une partie de leur production. »

infographie_gaspi2016ok2Une campagne d’information

Et pour sensibiliser les petits et les grands, une campagne nationale portera sur les contes de notre enfance. Cendrillon, Peau d’Âne… « Qui mieux que ces héros populaires pouvaient montrer l’exemple, à travers une version détournée de leurs aventures ? », interroge le ministère.

« Petit Poucet a compris combien le pain est précieux » car « gaspiller le pain peut vous perdre ». « Blanche neige aurait croqué une pomme moche » car « les fruits et légumes moches sont bons aussi ». Connus de tous, ces contes « nous rappellent ainsi combien notre patrimoine culturel et alimentaire est précieux, et qu’il ne faut pas gaspiller les bons produits de notre agriculture. »

Consultez la campagne ici.

Partager cet article

Aller à la barre d’outils