Fortes chaleurs : les travailleurs sous protection

[16 août 2016 - 14h48] [mis à jour le 16 août 2016 à 15h18]

Pour la deuxième fois depuis le début de l’été, une vague de chaleur s’abat sur la France. Au total, 16 départements sont placés en vigilance orange par Météo France depuis lundi 15 août. Les recommandations en matière notamment d’hydratation restent les mêmes pour tous. Mais qu’en est-il pour ceux qui travaillent ?

De manière générale, « les employeurs sont tenus de prendre, de manière pérenne, les mesures visant à assurer la sécurité et à protéger la santé des travailleurs de leurs établissements », rappelle la Direction générale du Travail (DGT). En période de fortes chaleurs en particulier, ils doivent « organiser l’activité en conséquence (aménagements d’horaires, limitation ou report des activités susceptibles d’avoir un effet délétère sur la santé de leurs travailleurs : port de charge, exposition au soleil aux heures les plus chaudes, etc…) ». Mettre de l’eau potable fraîche en volume suffisant à disposition des travailleurs est un des principaux impératifs.

Certains employés sont particulièrement exposés à la chaleur. Il s’agit des travailleurs du bâtiment ou de ceux obligés de porter des vêtements de protection. Certains facteurs liés à l’environnement et à la situation de travail peuvent en effet augmenter les risques de malaises ou d’accidents. Les mesures de protection et de prévention sont alors tout particulièrement importantes.

Quel que soit l’emploi exercé, si ces mesures ne sont pas prises, « le travailleur est en droit d’alerter son employeur ou tout autre personne compétente (représentants du personnel, service de santé au travail, inspection du travail…) », poursuit la DGT. En outre, « il peut, le cas échéant et sous certaines conditions, exercer son droit de retrait. »

Partager cet article