Grand froid : protégez vos extrémités !

[27 février 2018 - 15h48] [mis à jour le 27 février 2018 à 16h57]

Les températures ont chuté pour passer en-dessous de la barre des 0°C dans certaines régions de France. Notre organisme est mis à rude épreuve. Mais au fait, pourquoi le froid affecte-t-il en particulier nos extrémités (mains, pieds, nez) ? Et comment nous en protéger ?

En cas de grand froid, la baisse de la température au niveau des mains, des pieds et du bout du nez s’explique par une diminution de l’afflux sanguin dans ces zones du corps. Appelé vasoconstriction, ce phénomène est dû au fait que les organes vitaux comme le cerveau et le cœur sont prioritaires.

Nos extrémités sont en effet les dernières servies en oxygène. Par ailleurs, le tissus adipeux y est mince voire inexistant. La face dorsale de la main contient par exemple peu de glandes sébacées, et la paume… aucune. Pour réactiver la circulation du sang, bougez vos extrémités régulièrement en pliant et dépliant vos doigts, en vous dégourdissant les pieds.

Des pieds et des mains

Limitez au maximum l’exposition de vos mains au froid en mettant des gants pour sortir.. Pensez aussi à bien les hydrater avec une crème adaptée pour nourrir votre épiderme et activer la circulation sanguine. Effectuez cette hydratation des poignets jusqu’au pourtour des ongles pour une couverture optimale. Et si votre peau est naturellement sèche, enduisez-les d’huile d’amande douce et enfilez une paire de gants en soie avant de vous coucher. Tous les conseils sont disponibles en cliquant ici !

Idem pour les pieds qu’il ne faut pas hésiter à chouchouter ! L’idée est d’éviter les engelures. Lorsque les températures chutent, ces lésions bénignes mais douloureuses de la peau, peuvent apparaître très rapidement. Elles se manifestent par une zone de peau blanche ou jaune-gris. Pour vous en prémunir, préférez les chaussettes fines en soie ou en matériau technique, plutôt que de grosses chaussettes en laine qui vous mettront « à l’étroit » dans vos chaussures et gêneront la circulation du sang.. Enfin, « le matin, commencez par des frictions énergiques suivis d’un massage-pétrissage avec une pommade anti-froid », renseigne le site de l’Union française pour la Santé du Pied.

Si jamais une engelure se déclare, immergez la zone affectée dans une eau chaude, mais surtout pas brûlante. Séchez avec soin. De plus, des pommades à la vitamine A ou avec des corticoïdes -uniquement sur prescription médicale dans ce dernier cas- pourront hâter la guérison. Consultez votre médecin pour en savoir plus.

A noter : les femmes sont plus sensibles au froid et au phénomène de vasoconstriction à cause d’un taux d’œstrogènes plus élevé. C’est pourquoi les femmes ont d’ailleurs les mains froides à certaines périodes du cycle menstruel (pendant l’ovulation).

Partager cet article