IST : vers de nouvelles mesures pour protéger les jeunes ?

[07 février 2017 - 16h43] [mis à jour le 07 février 2017 à 16h57]

Chlamydia, gonorrhées, syphilis… L’augmentation de la fréquence des infections sexuellement transmissibles (IST) depuis quelques années, en particulier chez les jeunes, préoccupe les pouvoirs publics. A tel point que le Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS) vient d’émettre de nouvelles recommandations en matière de prévention et de prise en charge.

C’est à la demande conjointe de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé et de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale et l’Enseignement supérieur que le CNS émet des recommandations en matière d’IST ce 7 février 2017. En raison de l’augmentation du nombre de cas chez les adolescents et les jeunes adultes, le conseil « recommande de faire de la lutte contre [ces infections] chez les jeunes une priorité des politiques publiques de promotion de la santé, notamment à travers la Stratégie nationale de santé sexuelle en cours d’élaboration ».

Education, prévention, information

Dans le détail, il propose, « au sein du système éducatif, d’améliorer les conditions actuelles d’enseignement de l’éducation à la sexualité ». Le rôle de l’école et des professionnels de santé, médecins et infirmières scolaires, devrait en outre être valorisé. Notamment « à l’égard des vaccinations des adolescents comme de l’accès aux préservatifs et aux dépistages ».

Dans le domaine de la santé à proprement parler, le CNS suggère que « les jeunes puissent accéder plus facilement aux opérateurs publics (CeGIDD* et CPEF**) dont ils ignorent souvent les actions et les outils. De plus, « l’activité des médecins généralistes dans ce domaine doit être mieux suscitée, reconnue, valorisée et coordonnée à l’échelon des territoires ». Et « l’offre dématérialisée de prévention et de dépistage, dont l’auto-prélèvement pour le dépistage des IST, doit être développée ».

Enfin, le CNS souligne « l’importance de renforcer le rôle de différents dispositifs en direction des jeunes dans les domaines des addictions, des problèmes psycho-sociaux, des questions relatives à l’insertion socio-professionnelle, et de l’accompagnement des jeunes sous main de justice ». Objectif, « atteindre des jeunes souvent exposés à un risque accru d’IST ».

*Centre Gratuit d’information, de Dépistage et de Diagnostic des infections par les virus de l’immunodéficience humaine, des hépatites virales et des infections sexuellement transmissibles 

**Les centres de planification ou d’éducation familiale

Partager cet article

SYNDICAT DE LA PRESSE INDÉPENDANTE D'INFORMATION EN LIGNE
Service de Presse en Ligne reconnu par la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP) sous le n°0318 W 90885 (article 1er de la loi n° 86-187 du 1er août 1986 portant réforme du régime juridique de la presse)