La libido monte en flèche l’été : mythe ou réalité ?

[05 août 2013 - 15h06] [mis à jour le 19 décembre 2013 à 14h57]

Cet été, c’est chaud! ©Phovoir

Chaleur, corps légèrement dénudé, longues soirées… Autant d’éléments qui en plein été favorisent les rencontres et échauffent nos sens. Pour autant, notre libido est-elle plus exaltée ? Oui, répond Béatrice Cuzin, sexologue à Lyon. Décryptage.

« En hiver, même si nous ne savons pas trop pourquoi, nous avons tendance à nous replier sur nous-même, à manger beaucoup plus », explique le Dr Cuzin. « Nous sommes beaucoup moins actifs. Ceci peut s’expliquer en partie par le manque de lumière ». Autrement dit, l’hiver, de nombreux facteurs plombent notre libido. « Nous le constatons tous les jours dans nos consultations, les envies et pulsations sexuelles sont généralement en berne, à cette saison. Mais cela dépend tout de même de chaque individu et aussi du lieu géographique ». C’est ce que les psychiatres décrivent comme les troubles affectifs saisonniers.

A la rentrée, chasser le stress 

L’été, c’est vrai, les pyjamas et autres tue-l’amour restent au placard. Maillots de bain, robes et décolletés ont le vent en poupe. « Il y a beaucoup plus de sensorialité », souligne Béatrice Cuzin. « Les couleurs sont plus vives, les odeurs plus fortes, la chaleur est accentuée. On se sent également mieux dans sa tête, les situations stressantes sont moins pesantes ».

Aujourd’hui, sur le plan physiologique, aucune étude n’a mis en évidence une augmentation de notre libido les mois d’été. Néanmoins pour notre spécialiste, le constat est sans appel ! « Quand le beau temps revient, on constate davantage d’envies sexuelles. Ce n’est pas un mythe. Nous le ressentons au niveau de nos consultations. Les patients se disent moins stressés et plus enclins à vivre pleinement leur sexualité. »

Dans quelques semaines malheureusement, le travail et la météo risquent de faire retomber l’excitation. Comment garder cette exaltation estivale ? « C’est simple », répond Béatrice Cuzin, « il faut savoir s’aménager des espaces temps à la rentrée pour entretenir sa libido. Le plus important, c’est de savoir casser la routine et mettre en sourdine tout ce qui peut nous stresser ». Au travail !

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : Dominique Salomon

Partager cet article